Outils pour utilisateurs

Outils du site


salut_toto_salutation_regle_editoriale_et_nom_sur_internet_-_sur_linuxfr

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
salut_toto_salutation_regle_editoriale_et_nom_sur_internet_-_sur_linuxfr [27 May 2019 19:27]
127.0.0.1 modification externe
salut_toto_salutation_regle_editoriale_et_nom_sur_internet_-_sur_linuxfr [17 Jun 2020 22:18] (Version actuelle)
Apichat [Rivalité des noms & problème des tuteurs]
Ligne 17: Ligne 17:
 Dans cette première partie, trop longue, il est probable que tout te semble évident pour toi, ô lecteur de LinuxFr. Je t’invite donc à lire directement sa conclusion. Dans cette première partie, trop longue, il est probable que tout te semble évident pour toi, ô lecteur de LinuxFr. Je t’invite donc à lire directement sa conclusion.
  
-===== Existence sociale ​=====+==== Existence sociale ====
  
-==== Adresse de médiatisation ​====+=== Adresse de médiatisation ===
  
 Comme le dit Benjamin Bayart, on n’a pas accès à Internet si on ne disposes pas d’une adresse ip[(n1>​[[http://​blog.fdn.fr/?​post/​2010/​01/​12/​Rencontre-avec-l-ARCEP-sur-la-neutralit%C3%A9-du-r%C3%A9seau|Rencontre avec l’ARCEP sur la neutralité du réseau]] Par Benjamin Bayart le jeudi 21 janvier 2010)]. De la même manière on n’a pas d’existence sociale //​autonome//​ sur Internet si on ne dispose pas de son nom DNS lié à une adresse ip, donc à ses publications ; ce que Bayart rappelait aussi dans sa conférence “Internet Libre ou Minitel 2.0”[(n2>​[[http://​framablog.org/​2008/​11/​21/​benjamin-bayart-internet-libre-ou-minitel-20|Internet libre ou Minitel 2.0 ? – par Benjamin Bayart]] Rencontre mondiales du logiciel libre, juillet 2007)]. Comme le dit Benjamin Bayart, on n’a pas accès à Internet si on ne disposes pas d’une adresse ip[(n1>​[[http://​blog.fdn.fr/?​post/​2010/​01/​12/​Rencontre-avec-l-ARCEP-sur-la-neutralit%C3%A9-du-r%C3%A9seau|Rencontre avec l’ARCEP sur la neutralité du réseau]] Par Benjamin Bayart le jeudi 21 janvier 2010)]. De la même manière on n’a pas d’existence sociale //​autonome//​ sur Internet si on ne dispose pas de son nom DNS lié à une adresse ip, donc à ses publications ; ce que Bayart rappelait aussi dans sa conférence “Internet Libre ou Minitel 2.0”[(n2>​[[http://​framablog.org/​2008/​11/​21/​benjamin-bayart-internet-libre-ou-minitel-20|Internet libre ou Minitel 2.0 ? – par Benjamin Bayart]] Rencontre mondiales du logiciel libre, juillet 2007)].
Ligne 33: Ligne 33:
 Aujourd’hui il n’y a que 300 millions de noms de domaines de deuxième niveau[(n5>​[[http://​www.prodomaines.com/​statistiques-noms-domaine-extension-mai-2015|Classement des extensions mai 2015 : vers les 300 millions de noms de domaine - ProDomaines]])] or on devrait plutôt être à 4 milliards. En France, l’Afnic qui gère 17 noms de premier niveau français, dont les .fr et autres .paris .bzh & .re, ne compte qu’environ 3 millions de noms. Si on prend en compte le besoin pour une personne d’avoir plusieurs noms ou pseudos pour gérer son identité selon les contextes alors on devrait être au delà des 4 milliards. Aujourd’hui il n’y a que 300 millions de noms de domaines de deuxième niveau[(n5>​[[http://​www.prodomaines.com/​statistiques-noms-domaine-extension-mai-2015|Classement des extensions mai 2015 : vers les 300 millions de noms de domaine - ProDomaines]])] or on devrait plutôt être à 4 milliards. En France, l’Afnic qui gère 17 noms de premier niveau français, dont les .fr et autres .paris .bzh & .re, ne compte qu’environ 3 millions de noms. Si on prend en compte le besoin pour une personne d’avoir plusieurs noms ou pseudos pour gérer son identité selon les contextes alors on devrait être au delà des 4 milliards.
  
-==== Adresse de conversation ​====+=== Adresse de conversation ===
  
 Cette première adresse internet de médiatisation **est réutilisée,​ dans la partie à droite du @, pour composer l’adresse internet de conversation.** Je reviendrai dans la deuxième partie sur l’utilité de l’élément à gauche du @. Mais on peut déjà dire qu’un des intérêt à avoir son nom, son username, dans la partie à droite du @ est que si mon adresse ne marche plus, mon interlocuteur peut toujours garder un contact avec moi en allant voir mes publications et éventuellement y récupérer une autre adresse de contact. Cette première adresse internet de médiatisation **est réutilisée,​ dans la partie à droite du @, pour composer l’adresse internet de conversation.** Je reviendrai dans la deuxième partie sur l’utilité de l’élément à gauche du @. Mais on peut déjà dire qu’un des intérêt à avoir son nom, son username, dans la partie à droite du @ est que si mon adresse ne marche plus, mon interlocuteur peut toujours garder un contact avec moi en allant voir mes publications et éventuellement y récupérer une autre adresse de contact.
Ligne 55: Ligne 55:
 > […] Vous voulez attirer l’attention de quelqu’un ? Il suffit de le @mentionner > […] Vous voulez attirer l’attention de quelqu’un ? Il suffit de le @mentionner
  
-Ou encore dans les RFC de l’IETF le [[https://​tools.ietf.org/​html/​rfc805|RFC 805]] titré “Computer Mail Meeting Notes” (publié en 1982) : > The major conclusion reached at the meeting is to extend the “''​%%username@hostname%%''​” mailbox format to “''​%%username@host.domain%%''​”,​ where the domain itself can be further structured.+Ou encore dans les RFC de l’IETF le [[https://​tools.ietf.org/​html/​rfc805|RFC 805]] titré “Computer Mail Meeting Notes” (publié en 1982) :  
 +> The major conclusion reached at the meeting is to extend the “''​%%username@hostname%%''​” mailbox format to “''​%%username@host.domain%%''​”,​ where the domain itself can be further structured.
  
 Alors que depuis longtemps l’IETF laisse dans ses RFC, qui font une bonne analyse de l’utilité des différents éléments, la porte ouverte à d’autres interprétations. Par exemple, on le voit dès le [[https://​tools.ietf.org/​html/​rfc805|RFC 805]] : Alors que depuis longtemps l’IETF laisse dans ses RFC, qui font une bonne analyse de l’utilité des différents éléments, la porte ouverte à d’autres interprétations. Par exemple, on le voit dès le [[https://​tools.ietf.org/​html/​rfc805|RFC 805]] :
Ligne 61: Ligne 62:
 > One of the interesting ideas that emerged from this discussion was that the “''​%%user@host%%''​” model of a mailbox identifier should, in principle, be replaced by a “''​%%unique-id@location-id%%''​” model, where the unique-id would be a globally unique id for this mailbox (independent of location) and the location-id would be advice about where to find the mailbox.However,​ it was recognized that the “''​%%user@host%%''​” model was well established and that so many different elaborations of the “user” field were already in use that there was no point in persuing this “unique-id” idea at this time. > One of the interesting ideas that emerged from this discussion was that the “''​%%user@host%%''​” model of a mailbox identifier should, in principle, be replaced by a “''​%%unique-id@location-id%%''​” model, where the unique-id would be a globally unique id for this mailbox (independent of location) and the location-id would be advice about where to find the mailbox.However,​ it was recognized that the “''​%%user@host%%''​” model was well established and that so many different elaborations of the “user” field were already in use that there was no point in persuing this “unique-id” idea at this time.
  
-Mais aussi dans d’autres plus récents comme le [[https://​tools.ietf.org/​html/​rfc5598#​section-3.1|RFC 5598]] sur l’“Internet Mail Architecture” (publié en 2009) : > A mailbox is specified as an Internet Mail address ''​%%<​addr-spec>​%%''​. It has two distinct parts, separated by an at-sign (@). The right side is a globally interpreted domain name associated with an ADministrative Management Domain (ADMD). > > […] > The portion to the left of the at-sign contains a string that is globally opaque and is called the ''​%%<​local-part>​%%''​. It is interpreted only by the entity specified by the address’s domain name.+Mais aussi dans d’autres plus récents comme le [[https://​tools.ietf.org/​html/​rfc5598#​section-3.1|RFC 5598]] sur l’“Internet Mail Architecture” (publié en 2009) :  
 +> A mailbox is specified as an Internet Mail address ''​%%<​addr-spec>​%%''​. It has two distinct parts, separated by an at-sign (@). The right side is a globally interpreted domain name associated with an ADministrative Management Domain (ADMD). ​ 
 + 
 +> […]  
 +> The portion to the left of the at-sign contains a string that is globally opaque and is called the ''​%%<​local-part>​%%''​. It is interpreted only by the entity specified by the address’s domain name.
  
-Malheureusement,​ malgré ces possibilités,​ aucune autre sémantique n’a vraiment réussi à prendre de l’ampleur. On retrouve donc systématique des exemples reposant sur le modèle ''​%%moi@monhébergeur%%'',​ par exemple dans le [[https://​tools.ietf.org/​html/​rfc5322#​appendix-A.1.1|RFC 5322]] > This could be called a canonical message. It has a single author, John Doe, a single recipient, Mary Smith, a subject, the date, a message identifier, and a textual message in the body. > > —- > From: John Doe <''​%%jdoe@machine.example%%''> ​> To: Mary Smith <''​%%mary@example.net%%''>​+Malheureusement,​ malgré ces possibilités,​ aucune autre sémantique n’a vraiment réussi à prendre de l’ampleur. On retrouve donc systématique des exemples reposant sur le modèle ''​%%moi@monhébergeur%%'',​ par exemple dans le [[https://​tools.ietf.org/​html/​rfc5322#​appendix-A.1.1|RFC 5322]] 
 +> This could be called a canonical message. It has a single author, John Doe, a single recipient, Mary Smith, a subject, the date, a message identifier, and a textual message in the body. 
 + 
 +> From: John Doe [[jdoe@machine.example]] 
 +> To: Mary Smith [[mary@example.net]]
  
-===== Rivalité des noms & problème des tuteurs ​=====+==== Rivalité des noms & problème des tuteurs ====
  
-Stéphane Bortzmeyer l’explique régulièrement,​ le DNS est un outil hiérarchique,​ il ne nous permet pas d’avoir un nom sans que l’on dépende d’un tuteur, que ce soit l’Icann, l’Afnic ou wordpress, par exemple avec un nom de la forme toto.wordpress.fr. Si une de mes tutelles me rejette, et impose sa décision aux autres tutelles[(n6>​ce qui est un vrai risque, notamment [exprimé par Mathieu Weill, le DG de l'​Afnic](http://​www.zdnet.fr/​actualites/​matthieu-weill-dg-de-l-afnic-il-faut-qu-une-nouvelle-generation-arrive-a-l-icann-39836844.htmà propos du besoin d'​émanciper L'​Icann par rapport au gouvernement américain ​ : _"On le demande très égoïstement en tant qu’Afnic car aujourd’hui le gouvernement américain a théoriquement la possibilité d’intervenir dans la gestion du .fr. C’est une épée de Damoclès qu’on a en permanence au-dessus de nous, et le premier bénéfice de cette réforme, c’est que ça va s’arrêter."​_)], **je perds alors l’audience et les relations sociales rattachées à ce nom** - on reconnaît ici l’effet d’enfermement dans un réseau social qui rend difficile l’abandon de Facebook ou Twitter.[(n7>​ce problème fait bien sûr penser aux premières lignes du [Discours sur la servitude volontaire](http://​classiques.uqac.ca/​classiques/​la_boetie_etienne_de/​discours_de_la_servitude/​discours_servitude.htmlde la Boétie. Il y rappelle qu'​avoir plusieurs maîtres est un problèmes, tout comme en avoir un seul.)]+Stéphane Bortzmeyer l’explique régulièrement,​ le DNS est un outil hiérarchique,​ il ne nous permet pas d’avoir un nom sans que l’on dépende d’un tuteur, que ce soit l’Icann, l’Afnic ou wordpress, par exemple avec un nom de la forme toto.wordpress.fr. Si une de mes tutelles me rejette, et impose sa décision aux autres tutelles[(n6>​ce qui est un vrai risque, notamment [[http://​www.zdnet.fr/​actualites/​matthieu-weill-dg-de-l-afnic-il-faut-qu-une-nouvelle-generation-arrive-a-l-icann-39836844.htm|exprimé par Mathieu Weill, le DG de l'​Afnic]] ​à propos du besoin d'​émanciper L'​Icann par rapport au gouvernement américain ​ : //"On le demande très égoïstement en tant qu’Afnic car aujourd’hui le gouvernement américain a théoriquement la possibilité d’intervenir dans la gestion du .fr. C’est une épée de Damoclès qu’on a en permanence au-dessus de nous, et le premier bénéfice de cette réforme, c’est que ça va s’arrêter."​//)], **je perds alors l’audience et les relations sociales rattachées à ce nom** - on reconnaît ici l’effet d’enfermement dans un réseau social qui rend difficile l’abandon de Facebook ou Twitter.[(n7>​ce problème fait bien sûr penser aux premières lignes du [[http://​classiques.uqac.ca/​classiques/​la_boetie_etienne_de/​discours_de_la_servitude/​discours_servitude.html|Discours sur la servitude volontaire]] ​de la Boétie. Il y rappelle qu'​avoir plusieurs maîtres est un problème, tout comme en avoir un seul.)]
  
 La relation de tutelle n’est pas problématique uniquement du point de vue du pupille, c’est aussi problématique du point de vue du tuteur car il engage sa propre réputation et sa responsabilité. Si vous ne pouvez exister qu’à travers lui, à chaque fois que vous serez mentionnés il sera mentionné. Parfois il en tirera un bénéfice, mais souvent il n’aura pas envie de prendre ce risque. La relation de tutelle n’est pas problématique uniquement du point de vue du pupille, c’est aussi problématique du point de vue du tuteur car il engage sa propre réputation et sa responsabilité. Si vous ne pouvez exister qu’à travers lui, à chaque fois que vous serez mentionnés il sera mentionné. Parfois il en tirera un bénéfice, mais souvent il n’aura pas envie de prendre ce risque.
Ligne 88: Ligne 97:
 Partant de là, voyons en quoi ce statut de référent est intéressant. La partie qui vient est une digression pour promouvoir une des particularité de GNS : la non-unicité des noms ; vous pouvez donc la passer en allant directement à la conclusion intermédiaire. Partant de là, voyons en quoi ce statut de référent est intéressant. La partie qui vient est une digression pour promouvoir une des particularité de GNS : la non-unicité des noms ; vous pouvez donc la passer en allant directement à la conclusion intermédiaire.
  
-===== Unicité des noms & Référents ​=====+==== Unicité des noms & Référents ====
  
-==== Des noms universellement uniques, pour quoi faire ? ====+=== Des noms universellement uniques, pour quoi faire ? ===
  
 Il me semble important de prendre conscience qu’il n’est pas désirable d’avoir des noms universellement uniques. La plupart des alternatives P2P au DNS essayent de [[http://​www.bortzmeyer.org/​no-free-lunch.html|dépasser le problème du triangle de Zooko]] qui dit qu’un nom P2P ne peut pas être à la fois unique, manipulable par les humains et sécurisé, seuls deux de ces objectifs peuvent être obtenus simultanément. Or faire sauter l’objectif d’unicité absolue est souhaitable. Il me semble important de prendre conscience qu’il n’est pas désirable d’avoir des noms universellement uniques. La plupart des alternatives P2P au DNS essayent de [[http://​www.bortzmeyer.org/​no-free-lunch.html|dépasser le problème du triangle de Zooko]] qui dit qu’un nom P2P ne peut pas être à la fois unique, manipulable par les humains et sécurisé, seuls deux de ces objectifs peuvent être obtenus simultanément. Or faire sauter l’objectif d’unicité absolue est souhaitable.
Ligne 105: Ligne 114:
 On peut souligner qu’il est important que ces renommages ne soient pas fait par la culture de l’entité nommé mais par les cultures extérieures qui prennent connaissance de cette entité pour l’intégrer à leurs cultures. On peut souligner qu’il est important que ces renommages ne soient pas fait par la culture de l’entité nommé mais par les cultures extérieures qui prennent connaissance de cette entité pour l’intégrer à leurs cultures.
  
-==== Des noms uniques relatifs aux contextes culturels ​====+=== Des noms uniques relatifs aux contextes culturels ===
  
 Face à cette multitude de noms, on vérifie l’identité soit en passant par des référents en qui on a confiance, soit par ses spécificités locales complexes : quand on y est, il est difficile d’usurper l’identité de Londres en tant que ville caractérisée par sa localisation,​ ses institutions,​ la forme de la ville, la langue qu’on y parle etc. Dans le cas du GNS, cette réalité complexe unique, c’est le nom unique qui a la forme d’une clef publique ou son condensa. Face à cette multitude de noms, on vérifie l’identité soit en passant par des référents en qui on a confiance, soit par ses spécificités locales complexes : quand on y est, il est difficile d’usurper l’identité de Londres en tant que ville caractérisée par sa localisation,​ ses institutions,​ la forme de la ville, la langue qu’on y parle etc. Dans le cas du GNS, cette réalité complexe unique, c’est le nom unique qui a la forme d’une clef publique ou son condensa.
Ligne 128: Ligne 137:
   * la bascule //totale// de DNS à GNS sera au moins aussi difficile que celle d’ipv4 vers ipv6, il est plus probable qu’il y aura une cohabitation pendant longtemps. Heureusement c’est possible.   * la bascule //totale// de DNS à GNS sera au moins aussi difficile que celle d’ipv4 vers ipv6, il est plus probable qu’il y aura une cohabitation pendant longtemps. Heureusement c’est possible.
  
-===== Conclusion intermédiaire ​=====+==== Conclusion intermédiaire ====
  
 On ne doit pas considérer que le DNS ne gère que les adresses de machines ou d’hébergeurs,​ ça c’est principalement l’adresse ip qui s’en charge. Mais les noms des internautes,​ les personnes physiques ou morales qui s’expriment sur Internet, n’ont pas à être gérées par autre chose que le DNS ou ce qui peut le remplacer. Donc le DNS lie les noms des internautes aux adresses de machine ou d’hébergeurs. On ne doit pas considérer que le DNS ne gère que les adresses de machines ou d’hébergeurs,​ ça c’est principalement l’adresse ip qui s’en charge. Mais les noms des internautes,​ les personnes physiques ou morales qui s’expriment sur Internet, n’ont pas à être gérées par autre chose que le DNS ou ce qui peut le remplacer. Donc le DNS lie les noms des internautes aux adresses de machine ou d’hébergeurs.
Ligne 158: Ligne 167:
 La partie à gauche du @ devrait donc être utilisée pour définir les modalités qui rendent possible la conversation. Sans le @ devant le nom et sans la partie à gauche du @, la relation n’est pas d’ordre conversationnel. C’est comme allumer la télé et regarder TF1, cela ne permet pas de converser avec TF1. La partie à gauche du @ devrait donc être utilisée pour définir les modalités qui rendent possible la conversation. Sans le @ devant le nom et sans la partie à gauche du @, la relation n’est pas d’ordre conversationnel. C’est comme allumer la télé et regarder TF1, cela ne permet pas de converser avec TF1.
  
-===== Règle éditoriale — B.A.L. ​=====+==== Règle éditoriale — B.A.L. ====
  
 La première fonction de cette partie de l’adresse est de gérer localement la réceptions de messages qui nous sont destinés, d’ailleurs les RFC sont assez clairs sur ce point. Elle doit donc **définir un assemblage de règles éditoriales qui doivent être respectées pour qu’un message soit accepté et reçu.** Cela permet de gérer la forme que prendra la discussion. La première fonction de cette partie de l’adresse est de gérer localement la réceptions de messages qui nous sont destinés, d’ailleurs les RFC sont assez clairs sur ce point. Elle doit donc **définir un assemblage de règles éditoriales qui doivent être respectées pour qu’un message soit accepté et reçu.** Cela permet de gérer la forme que prendra la discussion.
Ligne 181: Ligne 190:
 Pour que tout le monde puisse gérer ses BAL, et donc gérer finement les règles éditoriales,​ il est nécessaire d’avoir un logiciel de bureau simple d’utilisation et ergonomique. Or actuellement il me semble que cela n’existe pas. Pour que tout le monde puisse gérer ses BAL, et donc gérer finement les règles éditoriales,​ il est nécessaire d’avoir un logiciel de bureau simple d’utilisation et ergonomique. Or actuellement il me semble que cela n’existe pas.
  
-===== Salutation — Alias =====+==== Salutation — Alias ====
  
 **La deuxième fonction de la partie à gauche du @ est de filtrer les conversations selon leurs origines et leurs contextes.** Ainsi une même BAL peut avoir plusieurs alias. Ces alias sont des salutations qui, déjà sans Internet, permettent de gérer ses relations sociales et d’indiquer des règles éditoriales à suivre. **La deuxième fonction de la partie à gauche du @ est de filtrer les conversations selon leurs origines et leurs contextes.** Ainsi une même BAL peut avoir plusieurs alias. Ces alias sont des salutations qui, déjà sans Internet, permettent de gérer ses relations sociales et d’indiquer des règles éditoriales à suivre.
Ligne 228: Ligne 237:
 Les logiciels de gestion des courriels doivent être adaptés à cette gestion des alias et BAL. Certains systèmes comme [[http://​yunohost.org/​|Yunohost]] et [[http://​modoboa.org/​|Modoboa]] permettent de bien gérer les alias. Mais je n’en connais aucun qui permettent de bien gérer les BAL tel que je l’ai montré. Les logiciels de gestion des courriels doivent être adaptés à cette gestion des alias et BAL. Certains systèmes comme [[http://​yunohost.org/​|Yunohost]] et [[http://​modoboa.org/​|Modoboa]] permettent de bien gérer les alias. Mais je n’en connais aucun qui permettent de bien gérer les BAL tel que je l’ai montré.
  
-===== Le cas des inscriptions à des plateformes ​=====+==== Le cas des inscriptions à des plateformes ====
  
 S’inscrire sur un service en ligne ou un média web, c’est rendre possible une éventuelle conversation. Voilà pourquoi une adresse type ''​%%salutation@nom%%''​ est nécessaire et exigée par ces plateformes. S’inscrire sur un service en ligne ou un média web, c’est rendre possible une éventuelle conversation. Voilà pourquoi une adresse type ''​%%salutation@nom%%''​ est nécessaire et exigée par ces plateformes.
Ligne 240: Ligne 249:
 > **Persona est un système de gestion des identités ouvert, distribué, adapté à l’échelle d’internet**,​ qui remplace le système des mots de passe par site. **Il répond aux limitations en termes d’ergonomie et de vie privée** que peuvent rencontrer des systèmes comme OpenID, sans avoir recours à une infrastructure centralisée comme le fait Facebook Connect. > **Persona est un système de gestion des identités ouvert, distribué, adapté à l’échelle d’internet**,​ qui remplace le système des mots de passe par site. **Il répond aux limitations en termes d’ergonomie et de vie privée** que peuvent rencontrer des systèmes comme OpenID, sans avoir recours à une infrastructure centralisée comme le fait Facebook Connect.
  
-//PERSONA : LA FIN DES MOTS DE PASSE PAR SITE// Au lieu d’utiliser un mot de passe pour chaque site, **Persona permet aux utillisateurs de se connecter en seulement deux clics après avoir réalisé un processus simple une seule fois pour chacune de leurs identités en ligne. Le processus est totalement sécurisé et basé sur les principes de la cryptographie à clé publique.** Plutôt qu’un mot de passe, le navigateur internet de l’utilisateur génère ensuite une « assertion d’identité » chiffrée, qui expire après quelques minutes et n’est valable que pour un seul site. Du fait qu’il n’y a plus de mot de passe spécifique pour chaque site, les sites utilisant Persona n’ont plus à se préoccuper du stockage sécurisé des mots de passe ou de la perte éventuelle de leur base de mots de passe.+**PERSONA : LA FIN DES MOTS DE PASSE PAR SITE** 
 +Au lieu d’utiliser un mot de passe pour chaque site, **Persona permet aux utillisateurs de se connecter en seulement deux clics après avoir réalisé un processus simple une seule fois pour chacune de leurs identités en ligne. Le processus est totalement sécurisé et basé sur les principes de la cryptographie à clé publique.** Plutôt qu’un mot de passe, le navigateur internet de l’utilisateur génère ensuite une « assertion d’identité » chiffrée, qui expire après quelques minutes et n’est valable que pour un seul site. Du fait qu’il n’y a plus de mot de passe spécifique pour chaque site, les sites utilisant Persona n’ont plus à se préoccuper du stockage sécurisé des mots de passe ou de la perte éventuelle de leur base de mots de passe.
  
 > […] **Les adresses de courriel portent en elles l’idée ''​%%une-personne@un-contexte%%'',​ facilitant ainsi pour les utilisateurs la séparation de leurs identités comme @travail, @maison, @ecole, etc.** https:​%%//​%%developer.mozilla.org/​fr/​Persona/​Pourquoi_Persona > […] **Les adresses de courriel portent en elles l’idée ''​%%une-personne@un-contexte%%'',​ facilitant ainsi pour les utilisateurs la séparation de leurs identités comme @travail, @maison, @ecole, etc.** https:​%%//​%%developer.mozilla.org/​fr/​Persona/​Pourquoi_Persona
Ligne 246: Ligne 256:
 […] […]
  
-//PERSONA EST FLEXIBLE// **Avec Persona, votre identité est votre adresse électronique**. Vous pouvez utiliser autant d’adresses que vous le souhaitez, mais vous n’avez toujours besoin que d’un seul mot de passe. https:​%%//​%%login.persona.org+**PERSONA EST FLEXIBLE** 
 +**Avec Persona, votre identité est votre adresse électronique**. Vous pouvez utiliser autant d’adresses que vous le souhaitez, mais vous n’avez toujours besoin que d’un seul mot de passe. https:​%%//​%%login.persona.org
  
 ===== Conclusion ===== ===== Conclusion =====
salut_toto_salutation_regle_editoriale_et_nom_sur_internet_-_sur_linuxfr.1558985259.txt.gz · Dernière modification: 27 May 2019 19:27 par 127.0.0.1